J'ai besoin d'aide
J'ai besoin d'aide

Mission

Offrir des services psychosociaux de première ligne favorisant l’amélioration du bien-être des familles agricoles sur tout le territoire du Québec. 

Confidentialité, écoute, disponibilité et professionnalisme sont les valeurs qui sous-tendent la mission d’ACFA.

Historique

Au Cœur des Familles Agricoles (ACFA) a été légalement constitué en date du 4 décembre 2003 et possède un statut d’organisme à but non lucratif de bienfaisance. ACFA a été un pionnier dans l’aide aux agriculteurs et agricultrices traversant des périodes difficiles sur le plan psychosocial.

L’organisme communautaire est né du besoin ressenti par une intervenante psychosociale issue du milieu agricole, Maria Labrecque-Duchesneau. Alors qu’elle est affectée au dossier des transferts de ferme, cette employée du Centre régional d’établissement en agriculture (CRÉA) est témoin de plusieurs cas de détresse chez les producteurs et productrices. Elle crée en 2001, dans la région de la Montérégie Est, un service capable de leur venir en aide. L’année 2003 marque les débuts officiels de l’organisme.

Un premier projet pilote

Conscient des problèmes de santé psychologique touchant la population agricole et voulant améliorer le bien-être de celle-ci, ACFA souhaitait implanter un service de travailleurs de rang sur le territoire québécois. Un premier projet-pilote a été implanté dans le cadre des laboratoires ruraux soutenus financièrement par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire (MAMROT). Le projet pilote intitulé « Le travailleur de rang, une plus-value pour une qualité de vie en milieu rural » a fourni des assises pour déployer le modèle de travailleur de rang à l’échelle de la province. L’expérience a confirmé que le travailleur de rang, de par son lien de proximité́ avec la communauté agricole et une approche proactive qui consiste à aller au-devant de la personne en difficulté, était un atout indéniable. Le projet, débuté en 2009, s’est terminé le 31 mars 2014.

Un service de répit

Parallèlement au projet pilote, a été créé en 2013 le premier service de répit pour agriculteurs et agricultrices. La «Maison ACFA» a été entièrement financée par les partenaires du milieu agricole, les dons privés et une contribution de différents députés et des ministères de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation (MAPAQ) et de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) du Québec.

Dans un environnement extérieur aux activités de la ferme, la «Maison ACFA», située à  Saint-Hyacinthe, offre ainsi aux producteurs et productrices agricoles la possibilité d’un répit et d’un soutien. La priorité est à la détente et au ressourcement. Certaines périodes sont néanmoins consacrées à la discussion des problématiques, le but étant d’apporter un soulagement et d’amorcer un changement.

Outre le service de répit, la «Maison ACFA» abrite le service de travail de rang de la Montérégie et le personnel administratif de l’organisme.

Un besoin à la grandeur du Québec

Deux autres projets pilotes ont eu lieu, soit en Chaudière-Appalaches (2016-17) et en Mauricie (2018-2019). Ils ont démontré le besoin et la pertinence du service de travail de rang dans ces régions. ACFA a mis progressivement sur pied un réseau de travailleurs de rang intervenant auprès des agriculteurs et agricultrices du Québec. Neuf régions sont actuellement couvertes par un service de travailleur de rang d’Au cœur des familles agricoles (ACFA).

  • 9 régions couvertes : Bas-Saint-Laurent, ouest – est (2); Capitale-Nationale-Côte-Nord (1); Centre-du-Québec (1); Chaudière-Appalaches (2); Estrie (1); Gaspésie- les Îles (1); Mauricie (1); Montérégie, ouest – est (2) et Saguenay-Lac-Saint-Jean (1)
  • Ensemble du Québec : travailleur de rang pivot (1)
  • Un responsable clinique pour les travailleurs de rang

ACFA aujourd’hui

travailleur de rang

La fonction de travailleur de rang (TR) a subi quelques transformations depuis 2016. Le volet communautaire – l’accompagnement et le soutien à la valorisation des communautés rurales agricoles – a notamment été abandonné pour miser davantage sur de plus grandes compétences en intervention psychosociale.

ACFA offre actuellement des services de première ligne d’écoute, de soutien et d’accompagnement. Le cas échéant, le travailleur de rang réfère les personnes en détresse à des ressources spécialisées en mesure de les aider. De plus, ACFA sensibilise les différents partenaires agricoles et de la santé à l’importance des interventions spécifiques à la population agricole. L’organisme s’appuie également sur les gens gravitant autour des producteurs et productrices pour lui référer, de manière confidentielle, une situation problématique.

L’organisme a obtenu en 2020 la récurrence de financement du MSSS et a créé des partenariats régionaux…

Merci à nos commanditaires

Mécènes

Grands donateurs